Un troisième étage réservé à l’enseignement

La nouvelle construction accueillera notre deuxième centre de soins. Il est cependant possible d’ajouter un troisième étage où des cours de base en médecine pourront être donnés aux jeunes tibétains. Cela ouvrira des nouveaux horizons aux jeunes, pérennisera le projet et assurera la transmission de la connaissance de la médecine tibétaine aux futures générations.

Equipement médical

Il n’y a presque pas d’équipement médical sur place ; c’est pourquoi il existe un réel  besoin en équipement de consultation et de diagnostic ainsi qu’en équipement médical de base. La possession d’instruments  pour faire des analyses de sang et d’urine ainsi qu’un appareil de radiographie  ferait une grande différence.

Un gynécologue

Le manque d’un tel spécialiste se fait cruellement sentir dans la région. Cette situation conduit vers une santé précaire et un grand taux de mortalité des mères et enfants. Par ailleurs, la femme d’Asie par nature très timide et ne parle pas ouvertement de problèmes de santé proprement féminins. Une femme médecin est donc indispensable.

Un dentiste

La présence d’un dentiste serait une grande aide pour les locaux qui n’ont jamais l’occasion de faire contrôler leurs dents et de les soigner.

Un ophtalmologue

La présence d’un ophtalmologue est  également nécessaire ; un tel spécialiste pourrait donner des lunettes aux personnes qui en ont besoin et leur éviter de perdre la vue en cas de maladie.

Une salle opératoire avec du personnel

Pour avoir accès à un hôpital, la population locale  doit se déplacer jusqu’à une des grandes villes voisines. Dans la plupart des cas, il n’y a malheureusement pas le temps, voire même les moyens, de parcourir les 400/500 kilomètres nécessaires pour atteindre l’hôpital le plus proche. C’est pourquoi un de nos objectifs est d’avoir, vraisemblablement dans le deuxième centre de soins, une salle d’opération pour les urgences.

Temple du Bouddha de la médecine/sanctuaire

Dans la tradition tibétaine, il est tout à fait normal de bénir les médicaments . Un temple du Bouddha de la médecine ou un sanctuaire  situés dans les centres de soins seraient des plus appréciés. Pour un tibétain, les médicaments bénis par un lama ont plus d’impact positif sur l’esprit.

Golog Support Foundation Luxembourg Asbl

91 Cité Roger Schmitz, 7381 Bofferdange, Luxembourg

Email: info@gologsupport.lu

Donate through our bank account:

Swift Code: CCPLLULL
IBAN LU06 1111 7014 4134 0000
(Entreprise des P et T)

or via PayPal:




Contact us